Eglise Saint Etienne

-A A +A

L'église

Dédiée à St Etienne l'église paroissiale, par sa forme et ce qui reste de sa construction primitive, place son établissement au XVIIème siècle. Les murs sont refaits en grande partie en 1751 comme le témoigne l'inscription au-dessus de la porte latérale nord.
Les travaux durent une année et l'on ne retouche pas à la façade ni à une partie du mur nord, où l'on trouve au dessus la date de 1660.
La tour a des problèmes de maçonnerie à tel point qu'il devient périlleux de mettre les deux cloches en branle en même temps. En 1781, on décide de la recontruction de la tour et le travail ne se termine qu'en 1783, date que l'on retrouve au dessus de la porte ouest.
Le 17 décembre 1809, la foudre tombe sur le clocher et la flèche est détruite. La boule de feu descend l'escalier et fait de nombreux dégâts dans l'église; la flèche actuelle est plus courte.
Dans l'église, nous trouvons quelques statuts « rescapées du Concile vatican II ». A gauche du choeur, près du vitrail relatant son martyre, figure Saint Etienne et à l'opposé saint Jean l'Evangéliste avec son aigle. Ces statues, ainsi que celle de Notre Dame de Lesquelen, datent du début du XVIIIème siècle. Celles des douze apôtres ornent le petit porche, lui-même surmonté d'une niche extérieure abritant une statue de kersanton représentant Saint Etienne.
Les fonds baptismaux avec cuve octogonale, portant l'inscription :
« V.ETD.MISSIRE.IAN.PRIGENT.R.1701 », mériteraient de sortir des oubliettes.
L'aspect extérieur de l'église a été mise en valeur récemment notamment par l'aménagement du bourg, l'abaissement des murs qui l'entourent et le déplacement du cimetière.
 

  • Date : 17 ème
  • Localisation précise : Bourg de Kersaint
     

La grande cloche

En 1778, le clocher de l'église Saint Michel menace de s'effondrer et l'on prend la décision de faire descendre les deux cloches.
La grande cloche serait celle de l'église actuelle.
Inscriptions de la Grande Cloche.
"L'an 1769, nommée par François-Louis de Penfentenio, sieur de poulbroc'h, Keralias Kersent et Keraéret et dame Marie-Jeanne Cabon épouse de Noble Homme hervé du Thoya, négociant et changeur du Roy en la ville de Landerneau – J. Breton, recteur de Kersent – J. Boulic, Vicaire – P. Marc, Fabrique ".
On y trouve également les armes de Penfeuntenio, ainsi que celles de Cabon.
 

  • Date : 1769
  • Localisation : clocher de l'église paroissiale

 

Le vitrail de Saint Etienne

Ce vitrail, placé dans le transept gauche de l'église, représente le martyre de Saint Etienne, patron de la paroisse. Le Saint, rayonnant, est représenté de face, à genoux, tournant le dos à la foule qui s'apprête à le lapider.
Localisation : Eglise paroissiale

Nous situer: 

Partager cette page

La Mairie

Place de la mairie 29860 Kersaint-Plabennec

Tél. 02 98 40 10 03

Horaires d'ouverture

Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30

Fermé le mardi après-midi

Samedi de 10h00 à 12h00

Suivez-nous

Youtube